Windows 11 est arrivé : qu'est-ce que vous y gagnez ?

Stephen Homer

Responsable du portfolio Digital Workplace

Dans cet article :

La plupart des conversations sur la technologie se concentrent sur le matériel et les logiciels "à distance" : Big Data, cloud computing, SaaS et ainsi de suite. Mais n'oublions pas que l'expérience quotidienne du travailleur moyen est beaucoup plus proche de chez lui : son PC ou son ordinateur portable. Et si leur système d'exploitation local ne fonctionne pas correctement, même le meilleur service cloud ne servira pas à grand-chose.

Windows 11 est arrivé : qu'est-ce que vous y gagnez ?

C'est pourquoi Getronics s'intéresse autant au travailleur à son bureau qu'à l'entreprise dans le centre de données. Après tout, l'"environnement de travail numérique"(la partie de mon travail qui me passionne) n'est pas sur le cloud, mais ici sur Terre. "Migrer vers le cloud" n'est pas un objectif commercial ; l'objectif est depermettre l'efficacité du client. Et si, comme cela semble probable, le Covid-19 a changé le lieu de travail pour toujours, il est vital que l'expérience informatique la plus familière de toutes, le système d'exploitation du desktop, suive l'évolution des usages.

Pour la plupart des utilisateurs, le lancement de Windows 11 en octobre n'est qu'une itération de plus du système d'exploitation. Mais en coulisses, le dernier système d'exploitation de Microsoft contient une multitude de technologies destinées à améliorer la connectivité et à favoriser des flux de travail efficaces. Voyons comment en tirer parti...

En un sens, le système d'exploitation de Redmond a toujours été favorable aux modèles hybrides. Des millions d'utilisateurs passent sans problème d'un document à l'autre sur leur disque dur ou sur le cloud ; les documents créés dans une version de bureau de Word s'ouvrent sans problème dans Office 365 ; un bureau virtuel permet aux utilisateurs de se connecter aux ressources de l'entreprise même sur un PC obsolète.

Mais pour de nombreux utilisateurs, le modèle économique de Windows 365, le "cloud PC ", avait un revers : il était basé sur l'abonnement et les abonnements comportent des limites d'utilisation. (Plus des coûts supplémentaires si vous les dépassez.) Si les systèmes d'exploitation par abonnement facturés au cycle de calcul ont longtemps été le rêve du fondateur de Microsoft, Bill Gates, ils ne sont pas encore très répandus et conviennent davantage au serveur qu'au PC de l'employé individuel.

Windows 11, en revanche, est un successeur de Windows 10 plutôt qu'un Windows 365 plus complet. Il s'agit d'un système d'exploitation de bureau fonctionnant localement, avec un prix unique que les utilisateurs apprécient. Mais cela ne signifie pas qu'il est moins sensible au cloud qu'un OS "virtuel". En fait, c'est le système d'exploitation de Microsoft le plus sensible au cloud à ce jour.

Un système d'exploitation individuel qui s'adapte au niveau de l'entreprise

Tout d'abord, ne vous laissez pas tromper par son interface utilisateur conviviale : Windows 11 est un système d'exploitation conçu pour l'entreprise. Ce qui est extrêmement important dans le monde post-pandémique, où les gens peuvent travailler sur leur propre ordinateur portable, un ordinateur de bureau partagé, voire le PC de jeu des enfants. Connu sous le nom de BYOD (Bring Your Own Device), ce phénomène a longtemps causé des maux de tête aux professionnels de l'informatique du monde entier.

En résumé, si un appareil fonctionne sous Windows 11, ses autorisations et ses droits peuvent être contrôlés et administrés comme s'il s'agissait d'un parc d'entreprise, qu'il s'agisse d'une machine de jeu ou d'un ordinateur portable familial utilisé par une demi-douzaine de personnes à des fins différentes. (En d'autres termes, sans s'inquiéter de savoir si les téléchargements de jeux de Junior contiennent des logiciels malveillants). Comment y parvient-il ? En faisant évoluer le modèle de sécurité vers un modèle plus adapté au lieu de travail hybride : un modèle de plate-forme de confiance (TPM - Trusted Platform Model) qui fournit un accès réseau de confiance zéro (ZTNA - Zero-Trust Network Access).

LIVRE BLANC SUR LE DIGITAL WORKPLACE

Dans ce livre blanc, rédigé par Nitin Bhudia, Head of Service Management & Engineering, nous allons explorer quelques-uns des plus grands changements pour l'environnement de travail numérique, ainsi que des cas d'utilisation et des applications réelles pour faciliter la vie de vos travailleurs numériques.

Un modèle de sécurité pour un environnement de travail modifié

En bref, le ZTNA déplace le paradigme de la cybersécurité de l'authentification d'un dispositif ou d'une connexion spécifique - le modèle "une fois que vous êtes entré, vous êtes entré" - vers l'authentification d'un individu spécifique pour une application spécifique requise. Ce changement ne signifie pas grand-chose pour l'utilisateur final, mais pour l'entreprise dans son ensemble, il est énorme.

Avec Windows 11, les administrateurs système peuvent s'assurer que l'accès n'est accordé qu'aux bonnes ressources, par les bonnes personnes : cela se passe au niveau de l'application, et non du périphérique distant. Les données de l'entreprise restent ainsi protégées, même si le PC d'un employé finit dans le sac à dos d'un voleur. C'est pourquoi le nouveau système d'exploitation est une si bonne nouvelle pour l'entreprise : les applications et les données restent sécurisées, de la puce à l'intérieur jusqu'au cloud . 

Une bête de somme pour les employés

L'intégration de l'application de travail en équipe, Teams, est également au cœur de Windows 11. Dans les versions précédentes, la confusion régnait parmi les utilisateurs, qui étaient nombreux à créer des identifiants distincts pour différents projets et départements, car un identifiant unique ne fonctionnait pas dans les implémentations en silo. Cette situation a changé. Autrefois une application distincte, elle fait désormais partie du système d'exploitation lui-même, ce qui résout de nombreux problèmes.

Le nouveau système Teams rassemble des applications et des ressources pour tous les scénarios de travail : au bureau, à domicile, à distance ou un mélange des deux. Windows 11 considère Teams comme le moyen normal et naturel pour les utilisateurs de partager des documents, d'accéder à des applications et des données, de tenir des conversations et de travailler ensemble. Quel que soit le device/terminal qu'ils utilisent, ils sont BYO'ing.

Avec une expérience utilisateur améliorée

Bien sûr, ce qui compte le plus pour le salarié moyen, c'est que son ordinateur soit réellement facile à utiliser. Le nouveau look de Windows 11 est plus évolutif que révolutionnaire.

Bien qu'il soit plus joli que son prédécesseur, et sans doute plus "Apple-like", il ne créera pas de choc culturel de productivité lors de son déploiement par les entreprises. C'est une bonne nouvelle pour tous ceux qui se sont sentis perdus en mer lorsqu'ils sont passés à Windows 10.

Cela dit, observez avant de vous lancer

Mais il y a une note d'avertissement. La première version d'un nouveau système d'exploitation présente toujours des difficultés et, jusqu'à ce qu'elles soient comprises et corrigées, il est préférable de conserver votre configuration actuelle tout en vous préparant à un meilleur système.

Nous vous recommandons d'attendre au moins six mois après le lancement de Windows 11 avant de commencer à le déployer auprès de vos utilisateurs, juste au cas où des problèmes exploitables dès le premier jour créeraient des risques pour votre entreprise.

Conclusion : regarder, apprendre ... puis adopter

Windows 11 remplit toutes les conditions requises. Il est adapté aux entreprises, convivial et sécurisé dès sa conception - prêt pour le nouveau monde où les gens travaillent depuis le comptoir de la cuisine aussi naturellement que depuis leur cubicle au bureau. (En phase avec l'approche de Getronics !) Nous avons hâte de le tester, de le valider et de le prendre en charge dans le cadre d'un environnement de travail numérique hybride pour des milliers de clients.

Quelle que soit votre décision, Getronics est là pour vous ; parlez à l'un de nos sympathiques experts aujourd'hui.

Stephen Homer

Responsable du portfolio Digital Workplace

Dans cet article :

Articles connexes

Parlez avec l'un de nos experts

Si vous envisagez de créer une nouvelle expérience digitale, quelle que soit l'étape à laquelle vous vous trouvez, nous serions ravis d'échanger avec vous.